Le WECAN Token est désormais listé sur le marché asiatique des cryptomonnaies

Genève, Suisse – Wecan Group, le leader suisse des solutions basées sur la blockchain pour la gestion sécurisée des données, annonce que le WECAN Token (WECAN) est maintenant disponible sur la plateforme d’échanges de cryptomonnaies MEXC, 2ème plus importante en Asie en termes de volumes.

 

Grâce à ce nouveau listing, Wecan Group développe sa visibilité sur le marché international des cryptomonnaies, renforçant sa mission de révolutionner la gestion de données sécurisées à travers des technologies de blockchain innovantes. Le listing du WECAN Token sur MEXC a été précédé d’un Kickstarter où les utilisateurs ont pu soutenir le projet et participer à des airdrops de tokens. Le WECAN est désormais disponible pour le trading depuis le 15 avril à 10h00 UTC.

Cette nouvelle étape s’inscrit dans la stratégie de développement de Wecan group et de son écosystème. D’autres listings sur des plateformes majeures vont suivre en 2024.

 

À propos de Wecan Group

Basée à Genève, Wecan Group propose des solutions blockchain destinées à rendre la gestion des données non seulement plus sécurisée mais également plus efficace. Grâce à ses technologies, Wecan Group aide des des entreprises et des institutions financières à protéger et gérer leurs données de manière transparente et sécurisée.

 

À propos de MEXC

MEXC, fondée en 2018, est une plateforme d’échange de cryptomonnaies qui opère dans plus de 170 pays et régions et sert plus de 10 millions d’utilisateurs. Cette plateforme est reconnue pour sa haute performance, capable de traiter 1,4 million de transactions par seconde, et elle met l’accent sur la sécurité avec une architecture de données sécurisée et hébergée dans plusieurs pays.

Der WECAN Token ist jetzt auf dem asiatischen Kryptowährungsmarkt gelistet

Genf, Schweiz – Wecan Group, der Schweizer Marktführer für Blockchain-basierte Lösungen für sicheres Datenmanagement, gibt bekannt, dass der WECAN Token (WECAN) nun auf der MEXC Kryptowährungsbörse verfügbar ist, der zweitgrößten in Asien gemessen am Handelsvolumen.

 

Mit diesem neuen Listing erweitert die Wecan Group ihre Sichtbarkeit auf dem internationalen Kryptowährungsmarkt und verstärkt ihre Mission, das sichere Datenmanagement durch innovative Blockchain-Technologien zu revolutionieren. Der Börsengang des WECAN Tokens auf MEXC wurde von einem Kickstarter begleitet, bei dem Benutzer das Projekt unterstützen und an Token-Airdrops teilnehmen konnten. Der WECAN ist ab dem 15. April um 10:00 Uhr UTC handelbar.

Dieser neue Meilenstein ist Teil der Entwicklungsstrategie der Wecan Group und ihres Ökosystems. Weitere Listings auf großen Plattformen sind für 2024 geplant.

 

Über die Wecan Group

Mit Sitz in Genf bietet die Wecan Group Blockchain-Lösungen an, die das Datenmanagement nicht nur sicherer, sondern auch effizienter gestalten sollen. Mit ihren Technologien hilft die Wecan Group Unternehmen und Finanzinstitutionen, ihre Daten transparent und sicher zu schützen und zu verwalten.

 

About MEXC

Gegründet im Jahr 2018, ist MEXC eine Kryptowährungsbörse, die in über 170 Ländern und Regionen operiert und mehr als 10 Millionen Benutzer betreut. Diese Plattform ist bekannt für ihre hohe Leistungsfähigkeit, die es ermöglicht, 1,4 Millionen Transaktionen pro Sekunde zu verarbeiten, und legt einen Schwerpunkt auf Sicherheit mit einer sicheren Datenarchitektur, die in mehreren Ländern gehostet wird.

The WECAN Token is now listed on the Asian cryptocurrency market

Geneva, Switzerland – Wecan Group, the Swiss leader in blockchain-based solutions for secure data management, announces that the WECAN Token (WECAN) is now available on the MEXC cryptocurrency exchange platform, the second largest in Asia in terms of volume.

 

With this new listing, Wecan Group expands its visibility on the international cryptocurrency market, enhancing its mission to revolutionize secure data management through innovative blockchain technologies. The listing of the WECAN Token on MEXC was preceded by a Kickstarter where users could support the project and participate in token airdrops. The WECAN is now available for trading as of April 15 at 10:00 AM UTC. This new milestone is part of the development strategy of Wecan Group and its ecosystem. More listings on major platforms are expected to follow in 2024.

 

About Wecan Group

Based in Geneva, Wecan Group offers blockchain solutions designed to make data management not only more secure but also more efficient. With its technologies, Wecan Group helps companies and financial institutions protect and manage their data transparently and securely.

 

About MEXC

Founded in 2018, MEXC is a cryptocurrency exchange platform that operates in over 170 countries and regions and serves more than 10 million users. This platform is known for its high performance, capable of processing 1.4 million transactions per second, and it focuses on security with a secure data architecture hosted in multiple countries.

Wecan Group joins global elite with Wealthbriefing European Award

Leading wealth management industry participant, Wecan Group has been selected as a winner in the ‘Blockchain-Based Sourcing Solution’ category at The WealthBriefing European Awards 2024.

“With the complexity and increasing need to secure data, the judges were impressed with the winners work towards optimising this through block-chain technologies.”

The annual WealthBriefing European Awards program recognizes the most innovative and exceptional firms, teams and individuals. The awards have been designed to showcase outstanding organisations grouped by specialism and geography which the prestigious panel of independent judges deemed to have ‘demonstrated innovation and excellence during the last year’.

Each of these categories is highly contested and is subject to a rigorous process before the ultimate winner is selected by the judges. It is this process that makes WealthBriefing awards so prized amongst winners.

The WealthBriefing European Awards are part of a global programme run by WealthBriefing, and its sister publications WealthBriefingAsia and Family Wealth Report, encompassing all of the world’s major wealth management centers.

Participants around the world recognise that winning awards is particularly important in these challenging times as it gives clients reassurance in the solidity and sustainability of the winner’s business and operating model.

Commenting on the firm’s triumph, Philippe Reynier, Wecan Group CEO said: “This award is an acknowledgment of our position at forefront of innovation in the wealth management sector. It highlights the quality of the Wecan product suite, and the relevance of blockchain technology to solve some of our clients’ most critical data management issues, especially in the compliance space.

Stephen Harris, ClearView Financial Media’s CEO, and publisher of WealthBriefing, was first to extend his congratulations to all winners and highly commended companies: “I offer my congratulations and best wishes for the future to all winners and highly commended firms – they are all worthy recipients who join the prestigious list of wealth management professionals who form the global elite of WealthBriefing winners.

Wecan Group appoints former UBS banker as CEO (EN/DE)

Published in finews on February 26, 2024

-EN- (link)

Fintech Wecan has appointed a new CEO. His career path also includes the major swiss bank UBS.

 

Philippe Reynier will become the new CEO of blockchain startup Wecan. He will take over this function on February 26 (today), according to a press release on Monday.

 

Large network

The new CEO has already been working as a consultant at Wecan since 2022 and is well connected in the crypto scene. Reynier is a member of the Crypto Valley Association. Before moving to the fintech field, Reynier worked in various functions over the timespan of five years at the swiss bank UBS, until the end of 2022. Among other roles, he was Head of Digital Strategy and Head of Business Development & Special Products. Previously, he worked as a consultant and project manager at the strategy consulting firm Boston Consulting Group (BCG) and as head of development at the European multi-country stock exchange Euronext.

 

Founder joins the Board of Directors

The former CEO and founder of Wecan, Vincent Pignon, will become the new President of the Group. In addition, Nathan Douet has been appointed Chief Operating Officer (COO) and Oliver Ernst has been appointed Head of Business Development. Wecan aims to double the number of financial institutions, as well as the engagement of transactions on the blockchain and the Wecan token in 2024, as could be further learned.

-DE- (link)

Das Fintech Wecan hat einen neuen Chef ernannt. Zu dessen Karrierestation zählt auch die Grossbank UBS.

 

Philippe Reynier wird neuer CEO des Blockchain-Startup Wecan. Er übernimmt den Posten am (heutigen) 26. Februar, wie einer Medienmitteilung vom Montag zu entnehmen war.

 

Bestens vernetzt

Der neue Chef ist bereits seit 2022 als Berater von Wecan tätig und in der Krypto-Szene bestens vernetzt; so ist Reynier Mitglied der Vereinigung Crypto Valley Association. Vor seinem Wechsel ins Fintech-Feld arbeitete Reynier bis Ende 2022 in verschiedenen Funktionen über fünf Jahre bei der Grossbank UBS. Er war unter anderem als Leiter der digitalen Strategie und Leiter Business Development & Special Products tätig. Zuvor wirkte er als Berater und Projektleiter für das Strategieberatungsunternehmen Boston Consulting Group (BCG) sowie als Entwicklungsleiter bei der europäischen Mehrländer-Börse Euronext.

 

Gründer wechselt in den Verwaltungsrat

Der bisherige CEO und Gründer von Wecan, Vincent Pignon, wird neu Präsident der Gruppe. Weiter wurden Nathan Douet zum operationellen Leiter (COO) und Oliver Ernst zum Leiter Geschäftsentwicklung ernannt. Wecan strebt für das Jahr 2024 an, die Anzahl der bedienten Finanzinstitute sowie die Transaktionen auf der Blockchain und mit dem Wecan-Token zu verdoppeln, wie weiter zu erfahren war. «Ich freue mich sehr, der Wecan Group als CEO in einer so kritischen und spannenden Zeit beizutreten. Als Berater und Investor des Unternehmens seit über einem Jahr bin ich davon überzeugt, dass die Wecan Group über die Strategie, die Fähigkeiten und die Talente verfügt, um ein führender Akteur im Datensektor zu werden, und ich freue mich darauf, zum Erfolg des Unternehmens beizutragen», wird Reynier in der Mitteilung zitiert.

Philippe Reynier est nommé CEO de Wecan (FR)

By Sophie Marenne
Published in l’Agefi on February 26, 2024 (link)

Avec son nouveau CEO, Wecan veut «doubler le nombre de clients cette année».

Remaniement chez Wecan: deux mois après son initial coin offering (ICO ou cotation moyennant l’émission d’actifs numériques), la jeune entreprise crypto du Campus Biotech a désigné Philippe Reynier au poste de CEO, annonce-t-elle ce lundi. La carrière du Lausannois l’a mené de la Bourse Euronext au cabinet de conseil Boston Consulting Group (BCG). Il a ensuite rejoint UBS en tant que responsable de la stratégie numérique. Récemment, il était chasseur de têtes spécialisé en fintech pour Sheffield…

Lire la suite sur l’Agefi

Wecan et Ripple, la crypto au service des institutions (FR)

Published in le Journal Du Coin on February 21, 2024 (link)

Les institutionnels apprécient de plus en plus la crypto – Cette nouvelle technologie permet des gains d’efficacité et de transparence majeurs. Et de nombreuses sociétés misent sur une adoption grandissante des institutions traditionnelles qui fera grandir le secteur. C’est ce sur quoi misent Wecan mais également Ripple. Ces deux sociétés n’ont toutefois pas toutes le même point de vue. Et il était temps de revenir sur ces différentes propositions de valeur.

 

Wecan : la conformité simplifiée

Si vous n’avez aucune idée de ce qu’est le projet Wecan, nous en avons déjà parlé dans cet article. Cela dit, la proposition de WeCan gagne tellement en traction et en intérêt ces derniers temps que nous ne résistons pas de vous le résumer à nouveau.

 

Le fonctionnement de Wecan et son intérêt pour les banques

Wecan, c’est LE moyen pour les institutionnels (banques, institutions financières ou même exchange crypto) de simplifier le traitement de leurs obligations de compliance tout en respectant la réglementation. Comment ? A l’aide d’une utilisation astucieuse de la technologie blockchain. Celle-ci permet aux clients de Wecan de créer des coffres forts numériques pour stocker les données de leurs clients (obligations KYC ou “know your customer“) dans un environnement extrêmement sécurisé.

Il faut préciser que seuls les clients de Wecan peuvent accéder à ces données, l’architecture étant basée sur la technologie dite de “zero-knowledge”. Il en résulte que même Wecan n’a pas la possibilité d’accéder aux données stockées par les institutions qui utilisent sa solution. En revanche, les clients peuvent utiliser les spécificités de la technologie blockchain pour démontrer que l’accès, le stockage et la modification des données sensibles sont effectués dans le respect le plus strict des règles en vigueur.

Encore une fois, n’hésitez pas à consulter nos articles précédents pour en découvrir plus sur Wecan. Car le projet propose une suite complète dont une messagerie chiffrée et sécurisée qui mérite que l’on s’y intéresse.

Les bases étant posées, il est temps de s’intéresser à Ripple.

 

Ripple : le projet crypto sans blockchain

Ripple est un projet qui a déjà fait couler beaucoup d’encre. La plupart des articles le concernant font état du procès au long cours qui oppose la société Ripple à la justice américaine. Cette lutte judiciaire tourne autour de la classification des cryptoactifs. Les juges américains reprochent à la société de permettre des investissements sur des titres financiers non enregistrés, ce qui est illégal. Une difficulté sérieuse que ne rencontrera pas Wecan.

Mais revenons un peu plus en détail sur la genèse de Ripple, à quoi ça sert ? Et qui sont les potentiels clients ?

Première différence majeure à noter par rapport à Wecan : Ripple n’utilise absolument pas la technologie blockchain. Ripple utilise des serveurs dits “de validation”. Ces derniers utilisent un consensus appelée « HashTree » qui compare non pas l’ensemble du registre, mais une unique valeur (le hash) obtenue en résumant les données du registre.

 

L’objectif de Ripple 

Ripple est un projet qui, comme Wecan, souhaite simplifier certains aspects du monde bancaire. Si les deux projets visent les banques, ils n’agissent toutefois pas sur les même activités. Si Wecan s’axe sur la Conformité, Ripple a pour ambition de remplacer les infrastructures de paiement actuellement en place, comme le réseau SWIFT.

Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec SWIFT, il s’agit d’un réseau interbancaires qu’utilisent les banques pour communiquer entre elles et échanger différentes informations (précisions sur un virement, demande de retour de fonds etc.).

Ripple cherche donc à remplacer ce réseau par une infrastructure plus rapide, moins coûteuse mais tout aussi fiable.

 

Wecan mixe propositions institutionnels et respect des valeurs cryptos

De son côté, Wecan est un projet novateur qui entend apporter aux institutionnels la valeur ajoutée qui émane de notre écosystème. L’utilisation des technologies développées pour le web3 ne devrait pas se limiter à la DeFi. Leur utilisation par les institutionnels pourrait être un formidable tremplin pour l’ensemble du secteur.

 

Lancement du jeton $WECAN

Nous l’avions évoqué ici, Wecan vient de lancer son propre jeton. Il s’agit d’un token utilitaire qui permet d’utiliser la suite d’application de Wecan.

Le token a d’abord été lancé sur la plateforme Bitstamp. Celle-ci a été tellement convaincue par le projet qu’elle a même décidé de l’utiliser en interne. Une belle preuve de réussite. Et ce n’est pas la seule puisque de nombreuses banques et gestionnaires d’actifs ont décidé de faire la même chose. La société compte déjà plus de 100 clients et son ascension ne semble pas prête de s’arrêter.

 

Pourquoi lancer un token ?

On entend parfois des critiques sur la nécessité qu’à tel ou tel projet à lancer son propre token. Pour Wecan, ce lancement est cohérent puisque le jeton utilitaire $WECAN servira aux frais d’ancrage lors d’inscription des données sur la Wecan Chain.

Pour le dire autrement, ce jeton fait le lien entre l’ensemble des fonctionnalités offertes par la suite Wecan. Il assure ainsi le bon fonctionnement de l’ensemble de l’écosystème et participe à sa transparence et à sa sécurité. Pour rappel, l’offre totale de jetons sera de 19 milliards. Ces derniers sont divisibles jusqu’à six décimales afin d’assurer une utilisation optimale dans tous les services de WeCan (messagerie instantanée par exemple).

Wecan est un projet majeur. S’il a d’abord été bâti pour et autour des institutionnels, le lancement de son token traduit une volonté de s’ouvrir au plus grand nombre. Le grand public peut désormais utiliser le jeton $WECAN pour utiliser les services de la société Suisse et, par exemple, échanger avec ses contacts en toute sécurité. L’engagement de transparence pris par le Wecan Group n’a jamais été démenti et la société semble avoir encore de beaux jours de développement devant elle.

 

Wecan 2024 : la plateforme de transfert de données sécurisé aux multiples Awards (FR)

By Marie-Ange Nodar
Published in FinMag on February 20, 2024 (link)

Vincent Pignon, fondateur et CEO de Wecan, revient pour FinMag sur cette plateforme innovante de transfert de données sécurisé, principalement destinée aux entreprises du secteur financier. Avec neuf récompenses aux WealthBriefing Swiss Awards, dont “Best Data Provider”, “Best Compliance Solution”, et “Best Blockchain Solution”, Wecan s’impose comme un leader dans le domaine. En 2024, l’entreprise prévoit d’étendre ses services et d’accélérer l’adoption de sa plateforme par un nombre croissant d’institutions financières, visant à atteindre 200 clients d’ici la fin de l’année.

 

Pouvez-vous nous présenter Wecan ?

Wecan est un système de transfert de données sécurisé, principalement conçu pour les échanges entre entreprises, mais également à terme pour des individus. Actuellement, nous opérons dans un modèle B to B to C.

Nous sommes construits sur une infrastructure distribuée, c’est une de nos caractéristiques distinctives. Le stockage des données est distribué chez chacun de nos clients ou sur des serveurs dédiés à chaque client, éliminant ainsi le risque associé à un serveur centralisé, souvent vulnérable aux cyberattaques.

Notre écosystème repose sur un registre blockchain, garantissant la traçabilité de toutes les entrées et modifications dans les transferts de données. Enfin, notre système utilise un jeton d’utilité appelé WECAN, qui permet de régler les frais d’ancrage sur la blockchain.

 

Quel est le concept de votre écosystème ?

Quand nous avons co-créé la solution avec les principales banques privées, Pictet, Lombard Odier et Edmond de Rothschild, l’une des questions était la gouvernance. Nous avions deux options, soit ils rentraient au capital de Wecan, soit nous initions une association indépendante, la Blockchain Association for Finance.

C’est ce deuxième choix qui a été privilégié afin que les solutions Wecan deviennent globales et un véritable standard de marché. L’association a une mission principale qui est de mutualiser les ressources. Ainsi, la création de standard, les audits de sécurité, les contrats juridiques sont réalisés par l’association et tous les membres profitent de cela. C’est une initiative historique dans le wealth management.

 

Que permet votre écosystème et à qui s’adresse-t-il ?

Notre infrastructure offre à nos clients, principalement des banques, des assets managers, des gérants de fortune, des trustees, des Family offices et d’autres, la possibilité de simplifier leur processus d’intégration auprès des dépositaires.

Elle facilite également la mise à jour des informations, notamment en ce qui concerne les changements réglementaires et la conformité. De plus, elle simplifie les examens annuels menés par les dépositaires, les auditeurs ou les régulateurs, portant sur les événements de l’année écoulée et sur l’ensemble de la documentation associée.

 

De quel constat êtes-vous partis ? Pourquoi avoir créé Wecan ? 

Il y avait deux principaux enjeux. Le premier concernait la cybersécurité. Bien que la plupart des acteurs bancaires aient conscience des risques et cherchent à s’équiper au mieux, il y avait un manque crucial d’équipements adaptés pour leurs relations externes traitant des données sensibles, notamment celles des clients finaux.

Le deuxième enjeu était l’optimisation des processus de transfert de données, qui étaient effectués plusieurs fois avec différentes contreparties. Un exemple frappant est celui d’un trustee ayant des relations avec 130 banques dépositaires. Avant Wecan, il devait envoyer 130 courriers à chaque changement de circonstance, comme un changement de personne au registre du commerce, un événement qui survient presque quotidiennement. Cela signifiait qu’il devait gérer quotidiennement des piles de courriers à envoyer. Avec Wecan, il peut tout mettre sur la plateforme et effectuer les mises à jour pour toutes ses contreparties en un seul clic, recevant une validation indiquant que ses contreparties ont bien reçu, accusé réception et traité l’information.

 

Vous avez été récompensé à 10 reprises aux WealthBriefing Swiss Awards ?

En effet ! Nous avons reçu le “Best Data Provider”, récompensant notre capacité à agir comme des agrégateurs de données et à partager ces données entre toutes les parties prenantes. Nous remportons presque toujours ce titre.

Ensuite, notre solution blockchain a été reconnue comme la meilleure à l’échelle européenne l’année dernière et cette année.

Enfin, nous avons remporté le titre de “Best Compliance Solution”. Nous couvrons ainsi les trois aspects clés : l’optimisation de la conformité, le traitement des données et l’utilisation de la blockchain, un domaine où les cas d’utilisation concrets restent encore relativement limités dans les entreprises au quotidien.

 

A quoi vous préparez-vous pour 2024 ?

Cette année sera très certainement l’une des plus excitantes depuis notre fondation !

Nous élargissons considérablement nos domaines d’application. Historiquement, notre travail s’est principalement concentré sur la conformité des entreprises de gestion vis-à-vis des banques dépositaires. Désormais, nous sommes capables de gérer l’intégration des clients finaux dans un modèle B to B to C, un aspect majeur que nous souhaitions aborder depuis le début et qui fait partie de notre feuille de route pour cette année.

Nous traitons désormais l’onboarding des employés, ce qui est crucial pour les structures intermédiaires du secteur financier, car ces données sont surveillées et doivent être partagées entre plusieurs parties. Nous avons également introduit le traitement de l’intégration des fournisseurs, afin de garantir leur conformité.

En nous intégrant en tant que fournisseur auprès de banques ou d’acteurs importants, nous avons constaté que la plupart utilisaient des feuilles de calcul ou même du papier pour gérer ce processus. Nous avons donc mis en place des modèles en ligne réutilisables pour simplifier ce processus.

Nous facilitons également l’onboarding pour les investisseurs en leur permettant d’avoir des data rooms virtuelles contenant des données cohérentes et partageables avec leurs auditeurs et autres parties prenantes. Ceci constitue un aspect important de notre travail.

Enfin, nous allons considérablement accélérer l’adoption de notre plateforme par un plus grand nombre d’institutions financières. Nous prévoyons donc plusieurs annonces de nouvelles grandes banques qui nous rejoindront dans les prochaines semaines. Actuellement, nous comptons une centaine d’institutions utilisant nos services, et nous visons 200 d’ici la fin de l’année.

 

Wecan – Simplifiez la conformité (FR)

Published in Le Journal Du Coin on January 18, 2024 (link)

Conformité, yes WECAN ! Pour les nombreux institutionnels et professionnels de la finance qui envisagent de se lancer dans le secteur des crypto-actifs et du web3, l’épineuse question d’une nouvelle réglementation à appréhender se pose. Le chemin est parfois ardu, d’autant plus que cette réglementation très complexe va de paire avec la technicité du milieu. WeCan est là pour les aider à se frayer un chemin vers de nouvelles opportunités.

 

Le coucou suisse de la conformité

Par nature, la tenue d’une entreprise dans le secteur des crypto-actifs nécessite un champ d’action international. Et qui dit international dit multiplication des exigences réglementaires. Cette profusion peut s’opérer à des niveaux critiques. Il devient simplement impossible pour l’entreprise de continuer à se développer sereinement, trop accaparée par le suivi des exigences KYC et LCB-FT (lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme).

WeCan propose à ses clients de traverser sereinement ce labyrinthe infranchissable à première vue. La société Suisse, dont le sérieux n’est plus à prouver, s’appuie pour cela sur la blockchain afin de mettre en œuvre une suite complète dédiée à la compliance.

 

Une roadmap ambitieuse pour 2024

WeCan Group œuvre depuis 2015 pour faciliter l’accès à l’écosystème crypto à ses clients. A travers eux, ce sont aussi les clients des plus grandes banques privées et gestionnaires de fortunes suisses et européens.

Sur l’année 2024, WeCan va continuer à développer sa suite logicielle (dont nous parlons juste un peu plus bas) et la proposer au plus grand nombre. Initialement réservée aux seuls institutionnels, les particuliers peuvent d’ores et déjà accéder à ce réseau de coffres-fort numériques. Ils peuvent ainsi y stocker leurs données les plus sensibles.

 

La sécurité au coeur du projet

Précision d’importance : toute l’infrastructure de WeCan est bâtie autour de la notion de « zero knowledge » ce qui signifie que les données confidentielles déposées par les clients ne sont accessibles que par eux, WeCan n’ayant accès ni aux données chiffrés ni aux clés de déchiffrement qui permettent de les lire.

Une infrastructure d’autant plus sérieuse qu’elle est régulièrement auditée par la Blockchain Association For Finance. Cette association est composée de plusieurs banques privées et sociétés de gestion de fortune. Elle met en place et audite les standards de sécurité auxquels WeCan doit répondre au travers de sa solution.

Ce sont donc les propres clients de WeCan qui peuvent ensuite vérifier au travers de cette association, et de manière complètement transparente, que la solution proposée répond à leurs exigences. Un audit externe méticuleux qui permet à WeCan de continuer sans cesse à se développer.

 

Un marché qui s’ouvre aux institutionnels 

L’approbation des ETF Bitcoin spot en début d’année a confirmé que 2024 sera l’année des institutionnels. Les plus grands fonds d’investissements de la planète s’intéressent aujourd’hui à Bitcoin et aux produits financiers qui gravitent autour des cryptomonnaies, confirmant la pertinence de la vision long-terme de WeCan.

Or, à ce jour, seule une poignée d’institutionnels ont osé franchir le rubicon et entrer de pleins pieds dans le monde des actifs numériques. La faute, notamment, à une réglementation bien trop floue et changeante pour le moment. Un écueil incompatible avec le fonctionnement d’une banque ou d’une grande société. L’arrivée de la réglementation MICA en Europe permettra d’offrir un cadre unifié.

Elle facilitera l’entrée de nouveaux acteurs institutionnels sur le marché. Parmi eux, ils seront évidemment nombreux à souhaiter simplifier leurs procédures de compliance et de KYC (Know Your Customer). Mécaniquement, beaucoup utiliseront les services offerts par WeCan et son jeton utilitaire sur lequel il est temps de revenir en détail.

 

Wecan: lancement réussi pour le token

Afin de véritablement intégrer l’écosystème Web3, WeCan a mis en place son propre jeton numérique. Celui-ci sert au paiement des frais d’ancrage pour inscrire des données sur la WeCan Chain. Il sert également comme monnaie dans l’application de messagerie sécurisée développée par WeCan que nous évoquons un peu plus bas.

Comme nous l’évoquions dans notre Podcast dédié, cela permet à WeCan de créer un modèle économique cohérent autour de sa suite logicielle. Et force est de reconnaître que le listing de ce jeton ouvre de belles perspectives futures à la société.

 

Wecan et Bitstamp: partenariats entre acteurs reconnus.

Bitstamp est un exchange créé en 2011 qui aura donc traversé les aléas du marché crypto ces 10 dernières années. Un exploit qui démontre le sérieux de la plateforme. Aujourd’hui, l’exchange est disponible dans le monde entier et dans plus de 50 pays. Il permet à plus de 5 millions de personnes d’accéder au monde des cryptomonnaies.

Parmi ces clients, plus de 4 000 institutionnels ont été séduits par le sérieux de Bitstamp car l’exchange a toujours privilégié la sécurité et le respect des réglementations plutôt que de céder aux sirènes de la hype. Un sérieux qui accapare près d’un tiers des 450 salariés de l’exchange qui travaillent dans la compliance et l’audit interne. Ceci afin d’assurer aux institutionnels le plus haut degré de sécurité possible.

Ainsi, Bitstamp a procédé au listing de « seulement » 80 crypto-actifs. Si ce chiffre paraît peu élevé par rapport à d’autres mastodontes du secteur, c’est que l’exchange s’assure toujours que les projets qu’il propose à ses clients répondent aux plus hauts standards de qualité. Ces derniers doivent également avoir une réelle utilité. Ils doivent aussi avoir été audités par des organismes réputés. Toutes ces conditions sont nécessaires pour que Bitstamp procède au listing d’un nouveau jeton.

 

Wecan fait une entrée remarquée sur les marchés

Le « utility token » de WeCan vient donc de rejoindre ce groupe très fermé des actifs listés sur Bitstamp. L’exchange a été conquis par le sérieux et l’utilité que revêt le projet de WeCan. Il est lui-même devenue client de Wecan Group afin de se faciliter la vie en profitant des services offerts par la société Suisse.

Notons pour terminer que Bitstamp est également l’exchange choisi par Forge, la filiale de Société Générale, pour lancer son stablecoin euro. Maintenant que la feuille de route 2024 n’a plus de secret pour vous, il est temps de revenir sur ce qui fait que la solution développée par WeCan est un outil de qualité apprécié des institutionnels.

Une suite de compliance complète

Le respect des règles de Compliance entraîne la collecte d’un nombre important d’informations personnelles des clients. Il est donc vital pour les entreprises qui collectent ces données d’en assurer la sécurité via plusieurs applications.

 

Wecan Comply

WeCan Comply propose donc de réunir l’intégralité de ces documents dans un seul espace et de pouvoir prouver leur authenticité à des tierces parties sans avoir à les dupliquer. L’utilisation de la technologie blockchain dans ce procédé rend traçable et auditable chaque action menée sur le protocole. Cela apporte une sécurité inédite aux personnes dont les données sont récoltées par les clients de WeCan. Cette solution bénéficie donc non seulement aux banques qui y adhèrent mais également aux clients de celles-ci.

Via ce même service, il est possible de solliciter la mise à jour des documents ou d’identifier une potentielle brèche dans le respect des obligations de conformité (par exemple un document dont la validité vient d’expirer et que le client doit transmettre à nouveau).

Pour résumer, WeCan Comply est un service novateur qui allège la gestion des obligations de compliance. De nombreuses banques privées et institutions patrimoniales utilisent déjà ce service. Plus de 100 sociétés utilisent déjà WeCan et simplifient ainsi la vie de leurs services de conformité.

 

Wecan Connect 

WeCan Connect est une application de messagerie chiffrée qui utilise la technologie blockchain. Cet outil est avantageux à plus d’un titre puisque, de part l’utilisation de la blockchain, tous les messages sont auditables et il est aisé d’en assurer/vérifier l’authenticité.

L’intégralité des données de conversation sont conservées sur les appareils des utilisateurs et non sur les serveurs de WeCan, contrairement à d’autres solutions centralisées. WeCan ne conserve d’ailleurs même pas votre numéro de téléphone. Il est même possible de sécuriser certains messages par biométrie.

Enfin, les utilisateurs de la messagerie bénéficient d’un intéressant système de récompenses puisque 10% des revenus générés par l’application leurs sont directement retournés. La messagerie est disponible gratuitement pour tous sur IOS et Android. N’hésitez pas à l’essayer !

 

Wecan: lancement réussi pour le token

Afin de véritablement intégrer l’écosystème Web3, WeCan a mis en place son propre jeton numérique. Celui-ci sert au paiement des frais d’ancrage pour inscrire des données sur la WeCan Chain. Il sert également comme monnaie dans l’application de messagerie sécurisée développée par WeCan que nous évoquons un peu plus bas.

Comme nous l’évoquions dans notre Podcast dédié, cela permet à WeCan de créer un modèle économique cohérent autour de sa suite logicielle. Et force est de reconnaître que le listing de ce jeton ouvre de belles perspectives futures à la société.

 

Une solution maintes fois récompensée

Le projet bénéficie déjà d’une belle image de marque et son sérieux a été plusieurs fois récompensé. En effet, sans être exhaustif, WeCan a gagné le prix de la meilleure solution blockchain européenne aux Wealth Briefing European Award. WeCan a également remporté le prix de la meilleure solution « regtech » à la 24ème cérémonie des banking tech awards, une récompense prestigieuse.

Fort de cette expérience et de cette belle réussite, WeCan compte bien se développer à l’international et continue de nouer de prestigieux partenariats. Les obligations réglementaires et de conformité touchent tous les institutionnels de la finance du monde. Le potentiel d’expansion pour un acteur déjà aussi reconnu que WeCan est donc très important.

Rapide envolée du jeton numérique de Wecan (FR)

by Nicolette de Joncaire
Published in Allnews on January 17, 2024 (link)

Le cours du Token lancé par le groupe genevois fin décembre sur Bitstamp a déjà quintuplé. Entretien avec Vincent Pignon.

Fin décembre, WeCan Group cotait son jeton numérique Wecan Token sur la plateforme Bitstamp. Ce jeton d’utilité (ou utilitaire) n’est pas destiné à payer les services de gestion, de compliance ou de sécurisation offerts par Wecan mais est nécessaire à en assurer l’accès. Coté à 0,001 francs au lancement ce jeton d’utilité a aujourd’hui quintuplé. Le CEO du groupe, Vincent Pignon, ne s’attendait pas à un tel essor. En tout état de cause, le prix de départ avait été fixé – volontairement – à un niveau si faible qu’une hausse du cours n’aura pas d’impact sur la clientèle. Les explications de Vincent Pignon.

 

Quel est le rôle du jeton numérique que vous venez de coter ?

Le Wecan Token est un jeton d’utilité, c’est-à-dire un jeton qui permet à nos clients d’accéder à nos services.  C’est est un moyen d’ancrer leurs transactions – qu’ils soient banques ou gérants – sur la blockchain A chaque fois qu’ils opèrent une mise à jour, le jeton permet d’assurer l’audibilité du système. Ce n’est donc pas un jeton de paiement car les clients ont des licences d’utilisation payées en monnaie fiat, mais bien un jeton utilitaire spécifique tel qu’en offrent les blockchains programmables comme Ethereum qui incluent leurs frais d’infrastructure dans des tokens.

 

De quel ordre de grandeur est votre clientèle ?

A l’heure actuelle, plus d’une centaine d’entreprises financières dont 13 banques privées, utilise Wecan Comply qui permet de standardiser, sécuriser, chiffrer et partager des données de manière distribuée. La masse sous gestion correspondante est de l’ordre de 1800 milliards de dollars.

 

“Avec cette cotation, Wecan ouvre les conditions d’accès à ses services”

 

A quoi correspond la cotation de ce jeton ?

Avec cette cotation, Wecan ouvre les conditions d’accès à ses services. Nous pouvons ainsi les proposer à d’autres acteurs que les investisseurs institutionnels qui l’utilisent déjà et cette cotation ouvre la porte à l’institutionnalisation du jeton. Elle est d’autant plus indispensable que, selon la Finma, Wecan ne peut commercialiser ses jetons et doit passer par un opérateur externe.

 

Pourquoi avoir choisi la plateforme Bitstamp ?

Parce que cette plateforme est connue pour son sérieux et est parfaitement alignée avec ce que nous sommes et avec nos objectifs. Basée au Luxembourg, Bitstamp est une plateforme d’échange historique qui sert déjà plus de 5000 institutions financières – dont Swissquote par exemple – et cinq millions de clients retail. Ce qui nous ouvre de vastes perspectives car Bitstamp est devenu client de Wecan afin que leurs propres clients accèdent plus facilement à nos services. En retour, la cotation du jeton Wecan ouvre à Bitstamp la porte à une clientèle de gestion de fortune et de banques suisses. Notez que Bitstamp est très sélectif et ne liste que 90 actifs qui doivent impérativement être utilisés par une clientèle institutionnelle.

 

Comment avez-vous choisi décembre 2023 pour lister ?

Le moment a été choisi en 2021, avec pour impératif d’avoir lieu avant le prochain halving du bitcoin, prévu pour avril 2024. Il est naturellement motivé par l’entrée sur le marché des actifs crypto des investisseurs institutionnels qui y tiennent une place de plus en plus importante et par l’acceptation (alors potentielle) par la CFC des ETF sur crypto et d’autres actifs digitaux.

 

Comment a été fixé le prix de la cotation?

Il avait été fixé dans un white paper publié en décembre 2021 et approuvé par la Finma en mars 2022. Le cours a été établi de manière à ne pas grever les coûts d’adoption de nos services et de rester de ce fait acceptable aux yeux de nos clients même si le jeton rencontrait un vif succès et que sa valeur se multipliait. Même décuplé, le prix du jeton (qui est donc un coût pour nos utilisateurs) ne pose aucun problème. Au total, 19 milliards de tokens peuvent être émis pour une valeur d’entrée de 19 millions de francs.

 

Aujourd’hui le cours du token s’est envolé. Il a quintuplé en quelques semaines.

Notre ambition est d’atteindre la valeur de 1 CHF, mais nous ne pensions pas que le démarrage serait un tel succès, il a dépassé nos attentes et démontre la confiance de notre communauté. Avec l’arrivée de nouveaux clients emblématiques, de nouveaux listings et d’une utilisation croissante de nos produits, la valeur évoluera à la hausse dans le temps. Et nous travaillons enfin avec des partenariats d’envergure qui accéléreront ce processus.

 

Quelles seront les prochaines étapes ?

Nous avons l’ambition de doubler le nombre de clients cette année. Notre attention se porte sur le soutien aux procédures des gérants de fortune indépendants sur lesquelles nous avons déjà beaucoup travaillé et nous avons convenu avec les grandes banques de nous engager sur les process de KYC. Notez que tous nos clients en gestion de fortune doivent faire partir de la Blockchain Association for Finance dont le conseil d’administration inclut Lombard Odier et Edmond de Rothschild.